Idol Master Xenoglossia

Idol Master Xenoglossia Anime

Staff & Infos

Titre original: Idol Master Xenoglossia
Titre alternatif:
Idolmaster Xenoglossia
アイドルマスター XENOGLOSSIA
IDOLM@STER: XENOGLOSSIA
Année de production: 2007
Studio: Sunrise
Pays d’origine: japon Japon
Genres: Cyber & Mecha, Espace & Sci-fiction, Action, Drame, Comédie
Type: Série TV
Nb épisodes: 26 x 24 min
Première diffusion: Non renseigner
Site officiel: http://www.sunrise-inc.co...
Trailer: Visionner

Editeur VF: Non licencié

Auteur: Hajime YATATE
Réalisateur: Tatsuyuki Nagai
Chara-designers: Hiroshi TAKEUCHI
Mecha-designers: Junichi AKUTSU
Musique: Tsuneyoshi SAITO
Nous cherchons un rédacteur pour cette série.
Team Fansub: Aware-Fansub
Status: En attente
Episode: 0 / 26

Synopsis

Sur Terre, la lune n'existe plus et forme une ceinture d'astéroïdes autour de la planète. Cette menace est importante car certains débris peuvent s'écraser sur Terre. C'est pourquoi, l'organisation du Monderkind possèdent des Idols, robots géants capables d'accéder rapidement dans l'espace afin de détruire toute astéroïde sur la trajectoire de la Terre.
Haruka Amami a passé un concours pour devenir une idole à Tokyo. Elle rejoindra alors sur le trajet Yukiho, qui a elle aussi réussi le concours. Mais lorsqu'elles arriveront à Tokyo, elles seront très vite attaquées par des membres de Turiavita, une milice terroriste possédant elle aussi des Idols. C'est alors qu'Imber, l'une des unités, s'activera grâce à la présence de Haruka, qui devra vite apprendre à faire face à Nubilum, un Idol ennemi.
Ainsi, Haruka deviendra la pilote, la Master, d'Imber malgré elle, ce qu'elle devra cacher à sa meilleure amie en se faisant passer pour une étudiante, et commencera à entretenir une relation très intense avec son unité. Mais au-delà de la protection de la Terre, les Idols, au nombre de cinq, semblent cacher des secrets plus importants. Monderkind devra faire face à Turiavita, pour des raisons encore bien sombres...

Avis des visiteurs sur l'animé

Aucune note n'a été donnée.

Seuls les membres sont autorisés à mettre une note !

Les Seiyu // Doubleurs

Yui Horie (Yukiho Hagiwara), Yuka Iguchi (Haruka Amami), Yukari Tamura (Iori Minase), Ami Koshimizu (Yayoi Takatsuki), Eri Kitamura (Makoto Kikuchi), Kaori Nazuka (Ami Futami), Kaori Shimizu (Chihaya Kisaragi), Mai Nakahara (Ritsuko Akizuki), Momoko Saito (Mami Futami), Tomo Sakurai (Azusa Miura).

Critique

Musiques et Voix


La série possède déjà deux génériques d'ouverture. Si le premier, Binetsu S.O.S! de Miyuki Hashimoto, est très pop criaillarde mais reste dans l'ensemble écoutable, le second générique, Zankoku Yo Kibou To Nare interprété par Aira Yuki, est déjà plus agréable, même s'il reste dans le domaine de la pop commerciale.
Néanmoins, Yuukyuu No Tabibito ~ Dear Boy de Snow, l'unique générique de fin de la série s'en sort déjà mieux. Si les images sont assez pauvres, la musique s'intègre parfaitement aux fins d'épisode avant de nous proposer une mélodie calme et pas si mauvaise que ça.
L'ambiance musicale, quant à elle, s'en sort mieux. Elle est d'un bon niveau, proposant parfois de bons titres, mais rarement d'insert song. Quand bien même, les musiques ne passent pas inaperçues, et c'est ce qu'on demande dans un animé !

Si Idolmaster Xenoglossia ne brille pas par ses génériques classiques, la série assure déjà plus avec les interprètes japonais des personnages. La mention spéciale revient à Yui Horie qui joue le rôle de Yukiho, qui nous réservera bien des surprises. D'autres personnages, comme Iori interprétée par Yukari Tamura ou encore Makoto jouée par Eri Kitamura, s'en sortent eux aussi très bien. On ne pourra sans doute faire un reproche qu'à l'interprète de l'héroïne, Yuka Igochi, qui rend Haruka parfois insupportable avec une voix niaise ou trop naïve.

Haruka
Haruka, déterminée, possède une étrange relation avec son unité Imber.


Notre Avis


Et si la relation entre le robot et son pilote était si importante ? C'est surtout ce point là que traite Idolmaster Xenoglossia, tiré du jeu vidéo de Namco. S'il est rare de voir une série Mecha dont le héros est une fille, celle-ci sait utiliser ses nombreux personnages féminins pour instaurer une relation avec leurs unités qui deviennent presque des petits amis pour ces dernières. Attention, rien ne sera exagéré non plus, la série tente juste de proposer des Mechas ayant des sentiments intérieurs.
Si la série est en elle-même très originale, elle est passée inaperçue, malgré que ce soit une production de Sunrise, dont le studio a carrément réutilisé des sons de Gundam SEED pour sa série, comme l'activation des Idols qui est la même que celle des Gundam.

Idolmaster Xenoglossia possède surtout sa force une fois que l'on passe les dix premiers épisodes, d'une rare inutilité, à part le fait d'exploiter un minimum la création de liens entre Haruka et ses nouvelles amies. Mais ce n'est que par la suite que le background du scénario sera enfin approfondi, pour mener aux derniers épisodes vraiments réussis.
Car, oui, la trame saura proposer des rebondissements que l'on aurait jamais pu attendre dans une telle série. Trahison, manipulation, extermination, tous ces thèmes seront traités de façon réussie. Si les personnages évolueront peu, c'est surtout leurs relations qui seront travaillées. Néanmoins, il y a certaines réussites comme la timide Yukiho ou encore l'extravagante Iori.
Néanmoins, même avec de bons points, il sera difficile de vraiment profiter de la série. Les vrais combats se feront attendre, et si la réalisation est correcte, ce ne sera pas souvent très intense à part quelques exceptions.

Image
Un bon lot de filles qui s'amusent tout en apprenant à sauver la Terre.


La qualité visuelle de l'animé n'est pas laissée de côté. Même si elle n'atteint pas des sommets, le Chara-Design est classique mais efficace, et le Mecha-Design propose des réalisations originales qui ne ressemblent pas à une autre série.
Le scénario n'est pas bâclé, et sera conclu avec brio, même si la fin restait prévisible. Néanmoins, comme déjà dit, il mettra juste du temps à véritablement se lancer. Bien sûr, le fan-service sera de la partie, avec une touche comme seuls les japonais savent le faire.
La série est donc plutôt bonne, sans jamais dépasser la barre de l'incroyable. Son originalité est confirmée, mais la série reste surtout destinée aux filles pour son ambiance. Ce n'est pas plus mal, l'univers Mecha est ouvert à tous.

Image
Si la série n'est vraiment pas mauvaise, elle n'est pas non plus excellente.


Idolmaster Xenoglossia n'a que très peu fait parler d'elle lors de sa diffusion. La série n'est jamais sortie du Japon, donc il est sûrement impossible de la voir arriver sur le vieux continent un jour.
Critique rédigée par MaxX.

Note : Full StarFull StarFull StarEmpty StarEmpty Star

Si vous parvenez à dépasser la barre des premiers épisodes, vous passerez un bon moment devant cette série qui saura montrer parfois de bons éléments. Si elle aurait pu être mieux, la série se démarque des autres animés Mechas et mérite donc un coup d'oeil.

Discussions

Voir le topic de la série sur le forum.


Bookmark and Share Retour à la liste des animes