Mobile Suit Gundam Unicorn

Mobile Suit Gundam Unicorn Anime

Staff & Infos

Titre original: Mobile Suit Gundam Unicorn
Titre alternatif:
Kidô Senshi Gundam Unicorn
機動戦士ガンダムUC)
Gundam UC
Année de production: 2009
Studio: Sunrise
Pays d’origine: japon Japon
Genres: Cyber & Mecha, Espace & Sci-fiction, Action
Type: OAV
Nb épisodes: 7 x 50 min
Première diffusion: le samedi 20 février 2010
Site officiel: http://www.gundam-unicorn...
Trailer: Visionner

Editeur VF: Beez
Titre Français: Mobile Suit Gundam Unicorn


Auteur: Yoshiyuki TOMINO, Hajime YATATE
Réalisateur: Kazuhiro Furuhashi
Chara-designers: Yoshikazu YASUHIKO
Mecha-designers: Junya ISHIGAKI, Hajime KATOKI, Yoshinori SAYAMA, Nobuhiko Genba
Musique: Hiroyuki SAWANO
Nous cherchons un rédacteur pour cette série.

Synopsis

UC 0001: Station spatiale Laplace : Un attentat détruit entièrement la station lors de la célébration du passage à l'Universal Century.
UC 0096 : 16 ans après la fin de la guerre d'un an (Mobile Suit Gundam) et 3 ans après la deuxième guerre de Neo-Zeon (Char's Counterattack), une paix durable semble enfin s'être établie et la guerre n'est qu'un lointain souvenir pour les étudiants de la colonie de Side-4.
L'un d'entre eux, Banagher Links, rencontre et sauve la mystérieuse Audrey Burne, qu'il décide de suivre et protéger. Néanmoins, il se retrouve ainsi précipité dans un conflit entre plusieurs factions pour le contrôle de la Boîte de Laplace, un artefact qui aurait le pouvoir de provoquer la chute du Gouvernement Fédéral.

Une quatrième guerre commence lorsque les Manchettes, survivants de Neo-Zeon, et une unité des forces fédérales, Londo Bell, arrivent sur la colonie pour récupérer la boite... Quant à Banagher, il va devoir faire face au destin que va lui confier son père...

Avis des visiteurs sur l'animé

Avis : 9.9 sur 10 basé sur 2 avis.

Seuls les membres sont autorisés à mettre une note !

Les Seiyu // Doubleurs

Ayumi Fujimura (Audrey Burne / Mineva Lao Zabi), Daisuke Namikawa (Riddhe Marcenas), Kouki Uchiyama (Banagher Links), Yuko Kaida (Marida Cruz), Haruka Tomatsu (Micott Bartsch), Hideaki Tezuka (Suberoa Zinnerman), Hiro Shimono (Takuya Irei), Hiroki Touchi (Daguza Mackle), Ichirô Nagai ( Syam Vist), Megumi Toyoguchi (Mihiro Oiwakken), Rikiya Koyama (Flaste Schole), Shuuichi Ikeda (Full Frontal), Takayuki Sugo (Cardeas Vist), Tetsuya Kakihara (Angelo Sauper), Wataru Takagi (Alberto Vist)..

Critique

Musiques et voix


Il n'y a ni opening, ni ending. Juste une musique sur les crédits à la fin, Ryuusei No Namida de Chiaki Kuriyama, qui reste assez classique, pour une série Gundam.
Les musiques de fond sont un vrai point fort de la série. Dans le premier épisode, on retrouve des morceaux différents, et sans avoir entendu le même thème deux fois pour un épisode de presque une heure. Du jamais vu dans une série Gundam.
Question casting, il n'existe pas de version francaise, mais comme on a l'habitude, les japonais prennent leur rôle à coeur. On retrouvera notamment Schuichi Ikeda (seiyu de Char Aznable) dans le rôle de Full Frontal, le leader charismatique des Sleeves surnommé "la réincarnation de Char Aznable". Notons aussi les rôles réussis de Banagher et Audrey, respectivement joués par Kouki Uchiyama et Ayumi Fujimura.

Banagher Links
Banagher a tout le profil du héros, et les événements vont le prouver...


Notre avis


Etant le projet principal du 30ème anniversaire de Gundam, se posant comme une suite directe, et non une histoire parallèle, de la saga originelle Gundam (Mobile Suit Gundam à Char's Counterattack), la tâche n'est pas simple à remplir pour cet OAV de 6 épisodes d'environ une heure chacun.
L'un des problèmes est que l'histoire des conflits entre la Fédération et Zeon semble fini à la fin de Char's Counterattack. C'est pourquoi l'introduction en UC 0001 puis le passage en 0096 prend tout son sens. On a l'impression d'assister à la phase finale de l'histoire, comme si les trois séries précédentes n'avaient été qu'un prélude à cet OAV. D'ailleurs, on remarque de nombreux clins d'oeils aux séries précédentes, comme le cours d'histoire sur la rébellion de Char, la référence à Bright Noa, ou le Zaku du premier épisode de Mobile Suit Gundam dans le musée.
Beaucoup moins subtil, on a, dès le milieu de l'épisode, l'aparation du Nahel Argama, vaisseau sur lequel voyagaient les héros dans Gundam ZZ sept ans plus tôt et Audrey Burne, dont le déguisement est digne de Clark Kent dans Superman pour quiconque a vu Zeta Gundam et Gundam ZZ.

Audrey Burne
Longtemps attendue, la série renoue avec les fans de la première heure.


Le premier épisode fait surtout office d'introduction, on a très rapidement l'introduction des trois camps qui se battent pour le contrôle de la mystérieuse boîte de Laplace. Très rapidement, le conflit passe à l'intérieur de la colonie et les pertes civiles augmentent. Comme souvent dans Gundam, on a du mal à trouver des bons et des mauvais, les trois camps étant prêts à aller très loin pour atteindre leurs objectifs respectifs.
Mais le scenario prend, et il est d'ailleurs intéressant d'avoir attendu l'épisode 2 pour voir Banagher piloter le gundam, cela permet d'avoir une vrai introduction le long du premier épisode.
Au final, on se retrouve à vouloir, autant que les personnages, savoir ce que contient cette fameuse boîte de Laplace, dont la Fédération semble avoir si peur.

Mais tout n'est pas parfait dans ce premier épisode. Il s'agit de l'adaptation d'un roman, et ca se ressent. Il est par exemple difficile de comprendre la scène d'introduction ou l'on voit la station exploser, puis le vaisseau.
En réalité, le vaisseau des terroristes qui ont détruit la station Laplace a aussi été sabotté par leurs commanditaires, afin de ne laisser aucun témoin. Ce genre de détails est passé complétement à la trappe dans la version animée. On peut aussi penser aux soldats du Nehru Argama qui debarquent dans l'épisode sans la moindre introduction. On peut toujours espérer que les détails apparaîtront dans les prochains épisodes...

Niveau technique et son, c'est tout simpletement la plus belle série Gundam, notre époque devenant exigeante. Les décors de la colonie en Bluray montrent bien que l'attente de six mois entre la production de chaque épisode n'est pas pour rien, et malgré le prix un peu excessif, la version Bluray avec sous titres francais vaut le coup.
Au final, Gundam Unicorn est la série parfaite pour les fans de l'UC qui veulent retrouver leur saga favorite, tout en ayant des standarts de production moderne qui permettront à des fans plus récents de découvrir cet ère de la saga.

Gundam Unicorn
Avec une réalisation sans faille, Gundam Unicorn a tout pour séduire.


Gundam Unicorn a frappé très fort lors de sa sortie en 2010 en étant disponible partout dans le monde en même temps. Seule la version Bluray a été disponible hors du Japon, mais mérite amplement votre intérêt. On ose espérer que la suite ne peut être qu'aussi bonne !
Critique rédigée par Flobo.

Note : Full StarFull StarFull StarFull StarEmpty Star

Gundam a voulu frapper très fort pour son 30ème anniversaire, et cette adaptation animée de Gundam Unicorn le prouve. Tous les éléments ont été réunis pour faire du premier épisode un succès. Si on ne peut encore juger l'ensemble, les espoirs sont bons pour la suite.

Discussions

Voir le topic de la série sur le forum.


Bookmark and Share Retour à la liste des animes