Nouveau forum : www.mechalegend.fr

Neon Genesis Evangelion

Neon Genesis Evangelion Anime

Staff & Infos

Titre original: Neon Genesis Evangelion
Titre alternatif:
- 新世紀エヴァンゲリオン
- Shin Seiki Evangelion
Année de production: 1995
Studio: GAINAX, Tatsunoko Production
Pays d’origine: japon Japon
Genres: Cyber & Mecha, Espace & Sci-fiction, Action, Drame
Type: Série TV
Nb épisodes: 26 x 25 min
Première diffusion: le mercredi 4 octobre 1995
Site officiel: http://www.evangelion.co....
Trailer: Non disponible
Editeur VF: Dybex
Titre Français: Neon Genesis Evangelion


Auteur: Hideaki ANNO
Réalisateur: Hideaki ANNO
Chara-designers: Yoshiyuki SADAMOTO
Mecha-designers: Hideaki ANNO, Ikuto YAMASHITA
Musique: Shiro SAGISU
Nous cherchons un rédacteur pour cette série.

Synopsis

An 2000 : un gigantesque cataclysme ayant provoqué la fonte du Pôle Sud provoque la mort de milliers d'habitants de la Terre et dévaste une partie de la planète. Les gouvernements mettront en cause la chute d'une météorite pour expliquer ce qui sera appelé le "Second Impact".
15 ans plus tard, l'humanité est parvenue à surmonter le Second Impact, mais la Terre est maintenant secouée par l’arrivée de créatures d’origine inconnue appelées Anges. Ces Anges semblent avoir pris pour cible la ville de Tokyo-3, fondée après le Second Impact, une sorte de capitale-forteresse du Japon où est établie la NERV. Celle-ci est une agence fondée par les Nations Unies, qui a réalisé une arme, seule capable d'affronter les Anges : l'Evangelion, ou humain de synthèse.

Seuls des enfants de 14 ans peuvent piloter ces machines de guerre, ils sont appelés Children. Ikari Shinji est l'un d’eux. Il est précisément le fils du leader de la NERV, Ikari Gendo, mais les rapports père-fils tournent au néant, pour ne pas dire à l'indifférence, surtout de la part du père. Suite à la mort de sa mère par accident lors d'un projet secret, Shinji a été confié par son père à un tuteur et ne le reverra plus jusqu'à ce que... Gendo fasse appel à lui pour piloter l'EVA-01, car il est selon lui, le seul apte à manipuler le robot.
Shinji, de par son caractère très introverti, refusera de prime, car n'acceptant pas d’être un "pion" de guerre de son père, mais acceptera finalement, après avoir vu que le children qui aurait dirigé l’Evangelion était en mauvais état.

C'est ainsi que Shinji se retrouvera sur le front de la bataille contre les Anges, livrant des combats qui le dépasseront souvent et qu'il ne comprendra pas toujours. Il sera entouré dans sa lutte par d'autres Children comme Reï et Asuka, ou encore de Misato, commandante des opération de la NERV, chez qui Shinji logera.
Shinji l'ignore, mais il est l'outil principal de ce qui semble se dessiner comme étant la fin inéluctable de l'humanité…
Ceci est l'évangile d'une nouvelle genèse.

Avis des visiteurs sur l'animé

Aucune note n'a été donnée.

Seuls les membres sont autorisés à mettre une note !

Les Seiyu // Doubleurs

Kotono Mitsuishi (Misato Katsuragi), Megumi Hayashibara (Rei Ayanami), Megumi Ogata (Shinji Ikari), Yuko Miyamura (Asuka Langley Sohryu), Akira Ishida (Kaworu Nagisa), Fumihiko Tachiki (Gendou Ikari), Hiro Yuuki (Makoto Hyuuga), Junko Iwao (Hikari Horaki), Kouichi Yamadera (Ryouji Kaji), Megumi Hayashibara (Pen Pen, Yui Ikari), Miki Nagasawa (Maya Ibuki), Motomu Kiyokawa (Kouzou Fuyutsuki), Mugihito (Keel Lorentz), Takehito Koyasu (Shigeru Aoba), Tetsuya Iwanaga (Kensuke Aida), Tomokazu Seki (Touji Suzuhara), Yuriko Yamaguchi (Ritsuko Akagi).

Critique

Musiques et Voix


Il n'y a, le long de la série, qu'un seul opening, et qu'un seul ending. L'opening est une œuvre de Shiro Sagisu, s'appelle Zankoku Na Tenshi No Teze, et est d'une qualité exceptionnelle. Paraissant au premier abord banal, on se laisse petit à petit séduire par cet air à la fois lent et entraînant. La voix de la chanteuse colle parfaitement à l'esprit, et ajoute un supplément de profondeur à la mélodie entraînante de l'ensemble.
L'ending, Fly Me To The Moon, quant à lui se contente d'un fond fixe, avec la Lune (élément important dans Evangelion), et une musique très douce, très différente, voire à l’opposé de l'opening. Il est dans le ton de la série, surprenant et original.

Au niveau des inserts songs, la qualité de la majorité est plutôt correcte, mais quelques un se dégagent. Prenons pour exemple celui de l’épisode 24 qui est d'une très grande justesse avec le contexte de l'épisode, et qui rajoute en intensité à la tragédie qui se déroule. Les musiques se fondent parfaitement dans l'ambiance de la série et nous aident à nous y plonger. Elles restent la plupart du temps au second plan. L'accent est laissé à la série, et à ce qui s'y passe, plutôt qu'aux musiques, et ce n'est pas plus mal.

Comme toujours au niveau des voix, les VO correspondent vraiment avec les personnages, si bien que ceux qui auront vu cette version ne pourront plus écouter la version française. Shinji est incarné par Megumi Ogata, qui ne doit pas vous dire grand'chose, mais son application font que son interprétation colle à l'esprit de Shinji. Misato, quant à elle, est interprétée par Kotono Mitsuishi, qui travaillera également sur Gundam SEED (Maryu Ramius), Full Metal Alchemist (Gracia Hughes), GTO (Urumi Kanzaki) ou encore Noir (Mireille Bouquet). Son talent n'est donc plus à prouver, et elle incarne à merveille Misato la sois disante exubérante.
Megumi Hayashibara, interprète de Reï, a pu être entendue elle-aussi dans d'autres animes tels que Cowboy Bebop (Faye Valentine), Yu Yu Hakusho (Genkaï jeune), ou encore Love Hina (Haruka Urashima). Son interprétation plutôt monocorde concorde avec Reï, et lui donne même une dose de mystère supplémentaire, renforçant l'aspect "sans émotion" de Ayanami.
On sent que les interprètes japonais ont fait un effort pour se mettre au niveau de l'anime, c'est à dire, à un très bon niveau...

Ikari Shinji
Alors que Shinji n'apprécie pas son père, ce dernier lui ordonnera de piloter l'Eva-01.


Notre Avis


Episode 1, 21 minutes 15 secondes :
Gendo : Nous n'avons pas d'avenir si nous n'éliminons pas les Anges.
Fuyutsuki : Ikari, est-ce vraiment ce que tu souhaites ?
Gendo : [Sourire]
Et tout est lancé…

On peut résumer Evangelion à un seul mot : mythique. Cet anime est assurément l'un des plus grands jamais réalisés, et l'on s'accorde à dire qu'il a révolutionné, tout simplement, le genre mecha. La plupart des animes présentés sur le site en ont subi l'influence de plein fouet, ou y ont tiré une certaine inspiration, et ne s'en cachent pas. Pour expliquer un tel éloge, il s'agit de reprendre plusieurs éléments marquants de l'anime.

Allier une dimension fortement philosophique et psychologique à un genre mecha, voici le coup de maître réalisé par Hideaki Anno (déjà reconnu avec Nadia et le secret de l'eau bleue), et qui était très rares à l’époque. Ainsi, chaque personnage est extrêmement travaillé, possède une personnalité complexe, et souvent cache quelque chose d'essentiel sur lui-même, que ce soit Misato, Asuka, ou Reï.
Ikari est le symbole même de l'anti-héros, celui qui ne voulait pas de ce rôle. Sa célèbre phrase "Je ne dois pas fuir" marque comme une évidence le constant problème de Shinji, tiraillé entre son comportement naturel accès sur la fuite, et celui qu'il doit adopter face au danger, une attitude de guerrier.
L'on peut dire que la sauvegarde du monde est placée sur les épaules d'un enfant plutôt mal dans sa peau, qui n'a que peu d'affinités avec le genre humain, et qui semble en constante recherche d’une identité propre. De même, les références religieuses sont nombreuses, notamment l'appellation des Anges, ou, et encore plus marquant, l'apparition de l'arbre des Sephirot dans le générique (extrait de la Kabbale), ou enfin la référence fréquente aux Manuscrits de la Mer Morte.

Groupe
Souvent copié mais jamais égalé, Evangelion est considéré comme la référence.


La série semble, au départ, du moins dans les premiers épisodes, prendre la direction habituelle des animes mecha, si bien que les spectateurs les moins motivés se demanderont où se situe l'aspect original et si extraordinaire que l'on lui porte. Il faudra attendre quelques épisodes pour que la série prenne réellement son envol et prenne place dans une position introspective profonde envers le genre humain à travers les principaux protagonistes.
La deuxième partie de la série met fortement l'accent sur la psychologie, certains combats contre des anges sont d'ailleurs purement psychiques !

Nous irons par la suite de mystères en mystères, tous effleurés en surface dans l'anime mais jamais réellement expliqué. Nous n'aurons que des bribes d'informations, voire aucune. Souvent, ce sera au spectateur de se faire un avis sur la question. Je prendrai pour exemple le Plan de Complémentarité de l’homme, prôné par Gendo et le Comité de Complémentarité de l'Homme, qui sera ne sera jamais explicité précisément.
Plus marquant encore, les questions se posent encore sur l'origine des Anges, sur la nature réelle des Evangelions, sur le but réel de la Seele et leur rapport avec les Anges, sur la raison de la présence de Lilith dans le Geofront du Central Dogma, transpercée par la Longue de Longinus, sur la relation entre Sandalphon et Adam, et sur l'origine du premier… Beaucoup de questions, peu de réponses, et des avis qui divergent.
La série va provoquer un déchaînement des passions comme rarement vu auparavant. Et pousseront les fans à parler de "trahison" à propos des derniers épisodes !

Parlons maintenant de ces deux derniers épisodes, les 25 et 26. Il s'agit pour moi d'un vrai chef d'œuvre, et rangent à eux tous seuls la série au panthéon des animes. Ces épisodes sont extrêmement déroutants, car quasiment composés uniquement de plans fixes, l'animation étant absente.
Ils nous présentent le Plan de Complémentarité appliqué à chaque personnage principal de la série, en se centrant par la suite sur Shinji, et ce, afin de leur (nous) faire découvrir ce qui manque à leur cœur pour enfin pouvoir réaliser leur essence.
Soyons clairs : ces épisodes sont très complexes de par leur structure, et semblent rébarbatifs aux yeux des fans purs et durs, ou des fans néophytes, mais le fait qu'il ne constituent pas la suite et la fin de la série, permet aux moins courageux de s'en passer, même s'ils loupent alors un des plus grands moment de la japanimation.

Eva
Un nouveau genre Mecha est né, rater une telle série serait une erreur.


Evangelion est une série immanquable pour les fans du genre Mecha en particulier, et de l'animation japonaise en général. Son scénario d'une profonde richesse surpasse proprement tous les autres animes du genre qui font pâle figure à côté, pour la majeure partie. Tous ces éléments placent Neon Genesis Evangelion en référence incontestée du genre, classé Meilleur Anime à l'Anime Grand Prix 1996 et 1997.
La série est disponible en France chez Dybex, et mérite amplement sa place dans votre vidéothèque.
Critique rédigée par Bobkill.

Note : Full StarFull StarFull StarFull StarFull Star

Si la série se fait maintenant assez vieille, et que son scénario peut paraître basique, il faut préciser qu'elle est à la base de beaucoup d'animés de maintenant. Avec une partie riche en action et une autre plus centrée sur la psychologie, Evangelion est une oeuvre de l'animation japonaise.

Discussions

Voir le topic de la série sur le forum.


Bookmark and Share Retour à la liste des animes